Publications Languages Brasil Dansk Deutsch English Espanol Farsi Finnish Francais Greek Hungarian Italia Japanese Latvian Polish Portuguese Svenska
This is the official website for Nicotine Anonymous World Services. Any unauthorized website using Nicotine Anonymous' name and providing information, opinions, literature or outside links to other websites are not and have not been approved by Nicotine Anonymous World Services.

Publications

Cinquième Étape

Nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain la nature exacte de nos torts.

En faisant l'inventaire de la quatrième Étape, nous mettons sous une présentation ordonnée tout le chaos, la confusion et les difficultés de notre passé.

Nous avons passé notre vie en revue de façon importante (étendue).  Que ferons-nous alors ?

La cinquième Étape consistait à nous débarrasser de notre vieux fardeau.  Ce fut le plus grand ménage de printemps de notre vie, et son but visait à se débarrasser de toutes ces toiles d'araignée, amoncellement de poussière et autre camelote et débris amassé durant ces longs hivers que fut notre dépendance.  Ce fut prendre position afin de remplacer le contenu de notre poubelle par des pensées et des cheminements constructifs.  Il s'agissait de nous libérer - nous libérer de ce qui ne fonctionnait pas ; nous libérer de ce qui nous gardait piégé dans ces griffes mortelles de la nicotine depuis si longtemps.  C'était nous débarrasser de la sottise.

Le succès de notre nettoyage des débris durant la cinquième Étape était conditionné par ce que nous avions déterré et empilé en quatrième Étape.  Il n'était pas suffisant, toutefois, de n'avoir que rédigé notre inventaire.  Certains faits qui dataient déjà étaient sur la liste, mais enterrés - en quelque sorte balayée sous le tapis.  Nous savions qu'ils y étaient, mais nous espérions que personne ne les découvriraient.  Néanmoins, si nous voulions vraiment faire maison nette, nos vieilles obscénités et autres faiblesses ne pouvaient demeurer camouflées sous le tapis.

Ainsi, l'objectif de la cinquième Étape fut d'admettre ce que nous avions découvert.  Nous avions fait cet aveu à nous-mêmes, en privé, mais pour être certain que nous ne trichions pas, nous avons tout admis à notre Puissance Supérieure.  Il importait peu qu'un Dieu supérieur en sagesse le sache déjà ou non.  Ce fut notre acte d'aveu et d'humilité qui importait.

La cinquième Étape exigeait aussi que nous partagions notre inventaire avec un autre être humain.  Pour plusieurs d'entre nous, ce fut encore plus effrayant que notre aveu à notre Puissance Supérieure.  Admettre tous les détails de nos tourments à une autre personne fut un geste (acte) si concret, si réel.

L'humilité, voilà ce que fut le coeur de la cinquième Étape.  Devenir humble, voilà toute la question.  Le but de la cinquième Étape consistait à prendre conscience de nos déficiences.  Il s'agissait de devenir modeste, et non fier ou arrogant.  Il s'agissait de ne plus prétendre, de ne plus fuir et de ne plus se cacher.  Il s'agissait de devenir vrai et profondément humain.

La cinquième Étape impliquait le partage de détails intimes et personnels avec une personne de confiance et de devenir humble durant ce processus.  Nous nous sommes réduits jusqu'à l'essence même de notre nature et à notre identité la plus profonde.  En nous partageant nous-mêmes de même que nos secrets les plus profonds, nous sommes devenus ouverts.  De la sorte, nous avons rendu possible notre rétablissement de notre dépendance à la nicotine.

Le fait de devenir honnête était une façon de nous donner la liberté d'être ce que nous étions.  Nous avons mis notre âme à nu et nous nous sommes ainsi tenus dans toute notre pauvre gloire sans l'ombre des déguisements qui nous servaient de masque lorsque nous dépendions de la nicotine.  Lorsque nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain qui nous étions, nous avons été libérés de nos souffrances passées, et nous devenons libres de nous aimer nous-mêmes et de cesser de nous détruire.

Nous avons été très prudents en sélectionnant l'autre être humain avec lequel nous avons choisi de nous ouvrir en cinquième Étape.  Le but de cette expérience visait la franchise et l'honnêteté, la confiance et l'ouverture.  L'autre personne devait être quelqu'un nous permettant de nous sentir, autant que possible, absolument libre et ouvert.  Pour certains d'entre nous, ce fut notre parrain ou une autre personne dans Nicotine Anonyme.  Pour d'autre, ce fut une personne du clergé ou un thérapeute ou un amis.  Celui que nous avions choisi devait être la personne que nous croyions nous permettre d'être totalement honnête et ouvert.

A mesure que nous partagions franchement nos secrets, nous avons découvert que nous n'étions pas si terribles que nous ne l'avions d'abord cru.  De manière imprévue, durant le processus de description "des pires bêtises que nous n'ayons jamais commises", l'aspect effroyable de ces dernières s'estompait graduellement.  Nos pires sottises, après tous, n'étaient en réalité pas si déconcertantes.

Nous avons aussi découvert que toutes nos peurs, nos difficultés et soit-disant déficiences n'étaient pas très exceptionnelles.  Durant ce processus d'aveu, notre confident nous partagea lui aussi précisément plusieurs de ces mêmes faits que nous lui racontions.  Nous avons découvert que nos difficultés et tribulations n'étaient que partie intégrante de la condition humaine.  Nous n'étions pas si terribles.  Nous étions humbles, normal - et manifestement(justement) tout à fait humain.

La cinquième Étape.  Se défaire de nos racailleries.  Laisser avec gratitude, derrière nous, ce qui est du passé en vue de se préparer pour le présent, et ce, à l'aide d'un nouveau degré de conscience spirituelle du fait (à l'effet) que nous sommes membres de la famille humaine, et qu'il en soit vraiment très bien ainsi.